Les yeus de la libellule

Matériel et astuces pour la macrophotographie

Ayant un peu de temps libre, j’ai décidé de poursuivre mon apprentissage de la macrophotographie. Plus je regarde ces insectes et ces plantes de près, plus je découvre un monde fascinant. Par contre, je dois avouer que cette pratique de la photographie demande beaucoup de temps et d’énergie. C’est une pratique exténuante pour plusieurs raisons :

  • Il faut parfois passer plusieurs minutes sous un gros soleil, à quatre pattes dans une position inconfortable.
  • La marge pour obtenir un bon focus est très limitée, il faut donc coller son œil sur le viseur pour éviter que la lumière externe entre et brouille la vision.
  • Le vent ou même ma respiration peut faire en sorte de perdre la mise au point. Je me balance donc d’en avant en arrière tout en retenant ma respiration pour éviter ces mouvement minuscules, non négligeables de mon corps.
  • Finalement, une fois le sujet repéré, il faut s’en approcher tout doucement, lentement et lorsque le moment de prendre la photographie survient, ZUT! la petite bestiole s’envole!
Libellules qui s'accouplent

Libellules qui s’accouplent

 

 

 

 

Matériel nécessaire pour la macrophotographie

Lentille Nikkor AS-F Micro 105 mm

Il est tout à fait possible d’investir dans une lentille spécialisée macro et payer le gros prix. La micro 105 mm de Nikon se détaille à environ 1000$. Par contre, pour débuter, plusieurs options très peu dispendieuses se présentent.

Tubes d’extension pour transformer tout objectif en objectif macro (environ 50$)

Tube d'extension ou extension tube

3 tubes d’extension empilés

Ces tubes sont vides, ils ne contiennent aucune optique! Leur rôle est simple, soit celui d’éloigner votre objectif de votre boîtier, permettant ainsi d’augmenter le grossissement de votre sujet. Cela tout en conservant les liens électroniques entre votre lentille et votre boîtier. Votre mise au point automatique et le changement de focale à partir de votre boîtier demeureront fonctionnels.

L’inconvénient de cette méthode est de réduire la lumière disponible pour la capture de votre photographie! Cela aura pour conséquence que vous devrez augmenter votre temps d’exposition ou votre ISO. De plus, la mise au point se fera plus près de votre lentille, vous devrez donc rapprocher votre sujet à quelques centimètres de votre verre. Cela pourrait causer un problème pour les insectes peureux!

Pour l’instant, c’est ma solution de choix pour petit budget, il est donc possible d’empiler plusieurs tubes en fonction de vos besoins en grossissement. L’image précédente présente 3 tubes empilés pour une total de 49 mm (28mm + 14mm + 7mm).

Bague-allonge ou reverse adapter ring (environ 10$)

Bague-allonge ou reverse ring

Bague-allonge ou reverse adapter ring

Cet adaptateur permet de fixer votre lentille dans le sens inverse exposant donc les contacts électroniques de votre lentille au monde extérieur. Les échanges électriques et électroniques entre votre boîtier et votre lentille ne seront donc plus fonctionnels! Vous perdrez donc plusieurs options essentielles comme la possibilité de modifier votre ouverture à partir de votre appareil photo, la mesure d’exposition cessera et l’autofocus ne sera plus disponible. Vous devrez donc passer en mode manuel complet!

Connecteur d'une lentille exposé

Connecteur d’une lentille exposé

Il est donc conseillé d’utiliser une vieille lentille qui vous permet de modifier votre ouverture manuellement sans passer par votre boîtier. Si vous n’avez pas cette option, il est possible de définir la focale de votre lentille avant de l’inverser.

Lentille Pentax avec échelle d'ouverture

Lentille Pentax avec échelle d’ouverture

 

Dans mon cas, j’ai déniché une lentille Pentax 28 mm qu’il m’est possible de fixer sur mon boîtier Nikon. L’important et est de prendre un modèle compatible avec votre boîtier et qui correspond au diamètre des filtres de votre lentille.

28 mm - Diamètre de la lentille

28 mm – Diamètre de la lentille

Après avoir expérimenté cette option, je considère qu’elle est moins coûteuse que les tubes d’extension, mais elle est moins confortable pour une raison toute simple : en définissant f22 comme focale, moins de lumière entre lorsque vous faites votre focus sur le sujet, ce qui a un impact sur la précision du focus.

Flash

Mes résultats en macro photographie se sont grandement améliorés grâce au flash externe. Il est vraiment conseillé de s’en procurer afin d’augmenter l’afflux de lumière à votre exposition. Autrement, vous devrez augmenter significativement votre ISO avec les tubes d’allonge. Avec une lentille macro lumineuse, plusieurs utiliseront le flash comme un fill-flash, simplement pour remplir les parties ombragées de votre sujet. De par mon expérience, à cause du matériel utilisé, le flash devient ma source de lumière principale. Cela aura comme impact d’éliminer la couleur de fond naturelle en la remplaçant par un fond noir.

Diffuseur de lumière

Afin de distribuer la lumière directionnelle du flash sur tout le sujet, il est conseillé d’utiliser un diffuseur, il est relativement facile de créer son propre diffuseur avec du matériel qu’on trouve à la maison.

Respect de la nature

Certains photographes déposent les insectes dans le frigo. De cette manière, ils peuvent ralentir la vitesse de déplacement des insectes.

Paramètres de l’appareil photo

  • f22 – pour une profondeur de champ maximale
  • 1/200 sec. – pour éviter le flou du mouvement et éviter la limite du sync speed du flash.
  • ISO 100 – pour maximiser la netteté

 

Focus stacking

Lisez l’article sur la technique de fusion des calques ou focus stacking. Cette technique permet de combiner plusieurs images avec une profondeur de champ limitée pour en donner une avec une profondeur de champ augmentée. Plusieurs logiciel sont disponibles pour réaliser ce travail, dans le cadre de ce tuto, Photoshop sera utilisé.

Mot de la fin

Vous aimez cet article? N’hésitez pas à le partager!

Si vous avez des questions ou des commentaires, il me fera plaisir des les accueillir.

 

 

 

Comments

comments