Des gens inspirants, des leaders, des visionnaires du développement durable et des héros pour des millions de québécois se sont présentés à la manifestation contre la loi 106 sur les hydrocarbures.

Au coeur de leur démarche, on retrouve l’amour pour leurs enfants, leurs familles et leurs citoyens.

La conviction d’un avenir meilleur, ici et à travers le monde les enflamme.

André Bélisle
AQLPA

André Bélisle - Loi 106

André Bélisle
Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique

Non! No! অ Nie Nicht Jo गैर 非 Ei Mitte Ez

Jici Lauzon
Artiste

jici lauzon - manifestation loi 106

Le projet de loi 106 du Parti libéral du Québec ne les bernera pas.

L’argent sale du pétrole sale des sables bitumineux ne les achètera pas.

André Bélisle

Il faut sortir les énergies redoutables
et faire place aux énergies renouvelables.

André BélisleAQLPA
Dr. Richard Langelier

J’ai vu 1000 projets de loi dans ma vie, aucun comme le projet 106.

Dr. Richard LangelierUQAM – Professeur de droit

Ils sont la source d’eau pure d’une révolution,

d’une révolution énergétique intelligente et durable au nom de la santé et des générations futures.

Ces êtres de conviction se sont rassemblés devant le Parlement de Québec le 16 août 2016, afin de revendiquer un avenir sain pour les générations futures. Un avenir que les entreprises, aveuglées par l’appât du gain, ne peuvent concevoir. Un avenir que les politiciens détraqués veulent nous voler.

Loi 106 – Loi concernant la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030 – Hydrocarbures

Ce projet de loi omnibus, déposé en catimini, juste avant les vacances d’été, est un cauchemar pour tous les citoyens de la province de Québec. Au rendez-vous :

  • Une pollution excessive de notre OR bleu, notre plus grande richesse.
  • L’expropriation, sans condition, de nos terrains par des entreprises polluantes.
  • L’autorégulation de l’industrie où le profit est la seule et unique norme.
  • Une exploitation des ressources de parcs protégés par la SEPAQ (La réserve des Chic-Chocs).

Avec ce constat désastreux, impossible de conclure que le Gouvernement Couillard est au service de ses citoyens, il semble à la merci des pétrolières et gazières, de ces industries sales désuètes du 20ième siècle.

enfant èa la manifestation - loi 106

On se dirige vers une augmentation de la température de 3 degrés, alors qu‘il faut viser une augmentation d’au maximum 1.5 degré celsius.

Ils ont pris la parole

Carole Dupuis, RVHQ

Il n’y a pas d’acceptabilité sociale, mais pas du tout. Ce projet de loi 106 doit être scindé. On doit retirer la section sur les hydrocarbures et bien faire les choses.

Jici Lauzon, Artiste

Très conscientisé en ce qui concernant notre environnement Jici a composé « Fais-moi une PIPE Lyne » pour l’occasion.

André Pikutelekan, Militant Innu

Nous sommes ici pour montrer que l’acceptabilité social n’y est pas et pour démontrer notre opposition ferme au projet de loi 106.

Patrick Bonin, Greenpeace – Responsable de la campagne climat/énergie

Lors de l’accord de Paris (Cop 21), M. Couillard nous a dit :

Je n’ai aucun enthousiasme pour les hydrocarbures. L’avenir du Québec ne repose pas sur les hydrocarbures.

Eau Secours

L’extraction des hydrocarbures a un impact immense sur l’eau. Ces millions de litres d’eau seront pollués et intraitables.

Gérard Jean, maire de Lanoraie

Je suis le lobby pour les citoyens, je suis au service de mes citoyens. Comme 100 municipalités, nous sommes contre ce projet de loi.

Ils sont mes héros,

ces écologistes, maires, artistes, scientifiques, amérindiens,
parents et enfants de la révolution énergétique durable.

Tactique de l’industrie des hydrocarbures

L’industrie doit maintenant s’attaquer au haut de la pyramide (nos élus), puisqu’il semble que l’acceptabilité sociale ne sera jamais gagnée. Les robots de l’industrie sont programmés afin de mettre en valeur les bienfaits de cette exploitation toxique des hydrocarbures. On parle d’emplois et de retombées économiques, mais on ne parle jamais des immenses risques que courent nos enfants et les générations futures.
On nous dit que ce sera bon pour notre économie, des chiffres sont lancés pour impressionner. Dans cet Univers fermé de l’économie, on mesure grâce au PIB et on externalise les coûts reliés à la santé, à l’environnement et à la tranquillité d’esprit.

PIB (Produit Intérieur Brut) tordu

Avec la mesure tordue du PIB, il est possible de transformer un événement terrible tel un déversement majeur d’hydrocarbure en événement positif pour l’économie. On réussit à se convaincre qu’un déversement ou une fuite pourra créer de l’emploi pour les entreprises de décontamination et qu’elles feront ainsi rouler l’économie. Cette aberration retombe sur le dos des contribuables, de leur porte-feuille et de leur santé.

Externalisation des coûts reliés à l’environnement et à la santé

Au grand bonheur des entreprises vampires, où le profit est roi, il est encore possible d’externaliser des coûts lors de leurs exercices comptables. Par exemple, lorsque Total calcule ses coûts pour produire 1 baril de pétrole, il n’a pas à y inclure les coûts suivants :

  • Coût de décontamination de l’eau utilisée.
  • Coût de santé publique reliés à la pollution atmosphérique.
  • Coût des changements climatiques que devront payer les générations futures.

Les coûts externalisés sont non négligeables, ils correspondent à des milliards de dollars annuellement. Ces coûts externalisés devront donc être payés par le peuple.
Comme si ce n’était pas assez, en plus de ces coûts externalisés, l’industrie des hydrocarbures est subventionnés de 4000 milliards de dollars annuellement.

CO2 non comptabilisé

On a inspecté personnellement quelques dizaines de puis de gaz. À notre grande surprise, plusieurs dizaines de puis fuient et laissent s’échapper du méthane, un gaz à effet de serre 20 à 30  fois plus puissant que le CO2. Après cette découverte, notre équipe s’est empressée d’informer le gouvernement. Notre grande surprise, le Ministère n’agira point, la raison est simple : les fuites sont inférieures au niveau minimal pour prendre action.

Serge Fortier

Comment est-il possible d’avoir un tableau fiable de notre production de gaz à effet de serre si de telles aberrations sont possibles?

Serge FortierCollectif citoyen C’est ma vie

Externalités en résumé

Les modèles économiques traditionnels considèrent la pollution et l’épuisement des ressources comme des externalités, c’est-à-dire des facteurs extérieurs à l’économie de marché.
Cette raison en explique une deuxième : le capital écologique et la pollution ne sont pas mesurés dans nos indicateurs de croissance économique comme le PIB. Nous créons ainsi l’illusion d’une économie mondiale complètement dissociée de la biosphère.
Source : Le devoir

Une vraie démocratie?

Quelle démocratie! Comment se fait-il que le peuple doive combattre le gouvernement qu’il a élu démocratiquement? Comment se fait-il que nos élus ne travaillent pas pour le bien commun? Comment ne pas être écœuré de tous ces scandales. Vraiment écoeurée!

Mettre de la pression sur les politiciens

En terminant, il est essentiel de poursuivre les manifestations, de se rassembler et d’informer la population de l’épée de Damoclès suspendue sur nos têtes. Tant au niveau provincial que fédéral, les Québécois et Canadiens doivent faire front commun afin de défendre nos droits et nos richesses.
C’est ce que Noami Klein (auteur de Nologo) à lancé comme appel lors du Forum social mondiale de août 2016 qui avait lieu à Montréal [Ref].

Signez la pétition contre la loi 106

Gouvernement du Québec: Retrait de la « Loi sur les hydrocarbures » du Projet de loi 106

Signez la pétition Avaaz

Ils sont mes héros

ces écologiste, maires, artistes, scientifiques, amérindiens,
parents et enfants de la révolution énergétique durable.

Loi 106 - Mes héros

Comments

comments