Le 300 mm est une bête, tant par son poids, sa qualité optique, son grossissement, que par la taille démesurée du verre de l’élément principal.

Détaillé à 7500$ CA, il se doit de livrer la marchandise!

Enfilez vos espadrilles!

Oui, des chaussures de marche sont fortement conseillées, puisque vous devrez vous déplacer afin de bien cadrer votre image. Un sujet trop gros, et vous devrez reculer de quelques pas. S’il est trop petit, vous devrez avancer vers lui. Ce sont les désavantages d’une focale fixe. L’avantage est que vous gagnerez en qualité optique!

Portrait

Selon mon expérience, les objectifs de plus de 200 mm offrent un bokeh exceptionnel. Cette caractéristique de fusionner les couleurs et formes de votre arrière-plan, permet de simplifier l’image. Il ouvre donc l’espace pour votre sujet principal.

Avec le 300 mm, vous pourrez créer des flous dignes des plus beaux bokeh.

f/2.8 trompeur

À f/2.8, un photographe a la sensation de pouvoir presque tout photographier à main levée, sans engendrer de flou. Par contre, à 300 mm, la situation est différente.

Il est fortement conseillé de raccourcir le temps d’exposition à 1/600 sec., autrement même avec la fonction de réduction de vibration, vous pourriez vous retrouver avec des images pas tout à fait nettes.

Par un ciel nuageux

Par contre, avec un ciel couvert, la lumière ambiante devient insuffisante à main levée, et il faut donc augmenter le ISO. Dans mon cas, parfois à ISO 1000.

Afin d’augmenter mes chances, j’ai aussi activé le déclenchement rapide afin de saisir 3 à 4 clichés par seconde. Cela m’a permis de produire du matériel satisfaisant.

Au soleil

Avec une bonne dose de soleil, il est possible de faire des photographies avec une valeur ISO relativement basse (ISO 200), sans utiliser de support tel un monopode ou un trépied.

Macro

Le Nikkor 300 mm f/2.8 peut aussi être utilisé pour réaliser des photographies qui s’approchent de la macrophotographie. Il offre un bon grossissement, mais il faut conserver une bonne distance de 2.3 mètres afin de réaliser votre focus.

Des tubes d’extensions permettraient de diminuer la distance avec le sujet.

Avec ou sans monopode?

La balle est dans votre camp, si la qualité de l’image doit être maximisée, il est toujours préférable d’utiliser un monopode ou un trépied. Par contre, cela augmente votre charge en équipement, laquelle est déjà très élevée avec le 300 mm et son 2,9 kg.

En voiture, c’est facile, mais en vélo ou à pied, c’est courageux.

Tranché au rasoir

À f/2.8, la profondeur de champ est très limitée. Si vous désirez couvrir une plus grande profondeur de champ, vous pouvez atteindre le maximum en passant à f/22. Si ce n’est pas assez, vous devrez recourir à la technique du focus stacking.

g.sim-2015-Delicates-fleursGS1_8726-Edit

Pour terminer en beauté, merci de partager!